PAHE

Né à Bitam dans le nord du Gabon, Pahé, de son vrai nom Patrick Essono Nkouna, est d’abord un dessinateur qui se taille une réputation de caricaturiste dans son pays en animant des journaux satiriques comme La Griffe, Le Moustik ou La Cigale.

Pahé, dessinateur et caricaturiste a acquis une notoriété internationale grâce à ses différents albums.

Son dernier album, Best of Pahé, réunit six années de dessins de presse : « Je ne dessine plus dans les journaux politiques, car les rédacteurs en chef ont parfois du mal à comprendre mon travail. Je préfère donc me consacrer à la BD et à mes albums, dans lesquels je peux me lâcher. » Son opus (février 2013) : Le changement, c’est maintenant !

Lybek

De son vrai nom Yvon Landry Bekale, Lybek a réalisé 5 albums individuels, tous financés par des programmes de coopération. En 1998 et 1999, « L’empreinte de la tortue » et « La merveilleuse aventure de Joào » (Ecofac) sur l’utilisation rationnelle des ressources naturelles et plus particulièrement des tortues marines.

En 2000, « Défense d’Ivoire » (Ecofac) sur la protection des éléphants, et « Plongé dans l’alcool » (avec Joël Moundounga) sur les ravages provoqués par l’alcool : Le jeune Jojo est adopté par une tante qui mourra d’alcoolisme dû à la misère. En regagnant le domicile de ses parents, c’est son propre père qui sombre à son tour dans l’alcoolisme.

La vie du jeune homme est un cycle infernal. Autour de lui, la déchéance est à son comble. L’album détaille tous les méfaits de l’alcoolisme. Puis, en 2004, nouvel album « Toutou et les braconniers : alerte à Djinga » (WWF) sur l’exploitation forestière. Ly Beck participa également, avec Mapland, à la revue « Le réveil » au début des années 2000.

Style et thèmes : Ly Bek a participé en 1999 à la célèbre BD médicale collective réalisée par l’association des dessinateurs gabonais « BD Boom » : « BD Boom explose la capote », un album de 48 planches abordant le préservatif sous une présentation informative et humoristique. Cette bande dessinée, réalisée par 12 dessinateurs différents et préfacée par le Ministre de la Santé publique et de la population a été lancée le 30 janvier 1999. Elle était destinée aux lycéens des classes de seconde et de première du secondaire.

Le premier tirage de l’album était de 5 000 exemplaires en distribution gratuite.D’une facture très classique et relativement simple, sans caractéristiques particulières, le style de Ly Bek convient bien à la conception de Bandes Dessinées locales à vocation pédagogiques.