Les ethnies du Gabon

Le Gabon compte près d’une cinquantaine d’ethnies. Si les Fangs représentent un tiers de la population gabonaise, d’autres ethnies ne comptent guère que quelques centaines d’individus. Culturellement, certaines sont amenées à se fondre progressivement dans la masse et à perdre leur langue et leurs particularités. Il est difficile de donner une liste exhaustive d’ethnies car certaines ne sont que des sous-ensembles d’autres groupes et tout dépend du niveau de détail auquel on veut parvenir. La langue et les traditions d’une population permettent de la distinguer mais à partir de quel moment une variante locale de dialecte ou de pratiques culturelles est-elle suffisante pour justifier la qualification d’ethnie séparée ? Voici par conséquent une liste non-exhaustive et parfois redondante (un sous-groupe peut être mentionné sous une entrée propre alors que le groupe auquel il se rattache apparaît plus loin).

Plusieurs noms ou orthographes peuvent apparaître pour désigner la même ethnie. En effet, le préfixe Ba est souvent la marque du pluriel dans les langues bantoues si bien que « Bapunu » et « Punu » désigne la même ethnie, envisagée au pluriel ou au singulier. On peut aussi trouver une forme plus ou moins francisée du même nom « Punu » et « Pounou » sont un seul et même mot différemment orthographié.

• Adouma, Aduma ou Baduma • Ahongwé • Akélés, Bakélés ou Nkélés • Apindji • Assimbika • Awandji • Bandjabi ou Banzabi • Batsangui • Benga • Bungomou • Enenga • Eshira • Fang • Humbu, Houmbou ou Bawoumbou • Galoa ou Galwa • Ivéa • Kota ou Bakota

• Lumbu, Loumbou ou Baloumbou • Masango • Mbedé ou M’Bedé • Meimbè (dont Simbaka, Mokanke, Mopindzi, Motsogho) • Mindumu • Mitsogo, Mitsogho ou Tsogo • Mpongwè • Ngowé • Nkomi ou N’komi • Obamba • Okandé • Myéné ou Omyéné • N’doumou ou Ndumu • Ndzebi (dont Adouma,Akanigui, Awandji, Batsiagui, Badjabi, Sihou, Sissihou)

• Orungu ou Oroungou • Punu, Pounous ou Bapounous • Puvi • Pygmées (Akowa, Baka, Bekui, Bakongo, Babinga, Barimba, etc.) • Sangu • Sékyani ou Sékiani • Téké (dont batsitségue) ou Bateké • Varama • Vili ou Bavili • Vungu, Voungou ou Bavungu