Avant 1472, les premiers habitants du Gabon furent les Pygmées.

 1472:  Les Portugais  débarquent à Sao Tomé et Principe au large du Gabon actuel et y fondent un 1er comptoir commercial.

 1480 : Les Portugais Lopez Gonçalves( 1480), Fernan Vaz et Diego Cam (1485)  débarquent sur au Gabon à la recherche des richesses minières d’abord, puis des esclaves pour leurs grandes plantations des colonies européennes  portugaises des archipels portugais des Açores et espagnols de Madere et des Iles Canaries fondées à partir de 1402. 

Ils  fondent à Baraka actuel, une véritable base militaire, une caserne , et  Baraka vient duportugais » barracao »qui signifie caserne militaire, pour imposer leur volonté aux populations côtières, afin qu’elles leur fournissent l’ivoire,le bois, le miel, la cire, l’ébène et surtout les esclaves.

1534: Erection à Sao Tomé d’un évêché dont va d’abord dépendre le Gabon par les missionnaires portugais Jésuites, évêché dont le titulaire avait sous sa houlette toute la Côte et qui deviendra plus tard ,  » le Vicariat Apostolique des deux Guinées » et qui sera confié en 1844 à Mgr Bessieux.

           Arrivée des négociants Hollandais, Espagnols, Britanniques, Allemands et Français. 

1690: D’autres missionnaires dominicains français arrivent vers la côte de Mayumba en 1690 en provenance de Loango. 

1789: Déclarations des droits de l’homme et du citoyen en France. 

1819: L’explorateur britannique Thomas Bowdich, explore pour la 1ère fois l’Ogooué et les Myènè et ymentionne dans son ouvrage »Voyage dans le pays Aschantie », non seulement les Myéné à Lambaréné ,mais aussi les Gisira dans l’arrière-pays.

1825: Le Haut-Ogooué est rattaché au Moyen Congo jusqu’en 1946.

1839( 9 Février): Le navigateur Français, le Cdt  Bouët Willaumez  cosigne avec les souverains côtiers  Mpongwé Rapontchombo, dit »roi Denis », Louis Dowé, Glass, Georges et Quaben, un traité de paix, d’amitié et de protectorat pour que les Français s’implantent définitivement au Gabon. Le Gabon est  placé désormais, sous la protection de la France.

1842(22  juin):  Arrivée des 1ers missionnaires Américains en povenance de Boston,  Nouvelle Angleterre(Etats-Unis), mais cette mission envoie  déjà des missionnaires, Noirs et Blancs à Las palmes au Libéria depuis 1838.

 Fondation de la première mission protestante Américaine ,  par les Revérends William Walker et Ira M. Preston de l’ ‘ American  Board of Commissioners for Foreign Missions » et  la mission Presbytérienne, elle aussi des Etats-Unis, à l’ancienne caserne Portugaise de Baraka sur un promontoire, face à la mer. Fondation en même temps d’une école, où l’on enseignait déjà l’anglais et le Myéné et le Fang.

Envoi dans une école biblique aux Etats-Unis, de celui qui devrait devenir le 1er Pasteur gabonais, le Rev. Ntoko- Boardman, un Mpongwé.

 

Au xixe siècle, la France occupa progressivement le pays, à partir de l’estuaire du Komo et de l’embouchure de l’Ogooué, suite à l’action d’explorateurs tels que Victor de CompiègneAlfred MarchePierre Savorgnan de Brazza.

 

Le Gabon fut une colonie de l’Afrique-Équatoriale française jusqu’à son indépendance en 1960.

 

Le Premier Gouvernement de la République Gabonaise Gouvernement d’Union Nationale 12 Février 1961

 

Dans le Gouvernement d’Union Nationale de 14 membres que Léon Mba met en place, cinq ministres sont issus de l’UDSG.

 

  • Président de la république: Léon Mba
  • Vice-président: Paul Marie Yembit
  • Ministre des Affaires sociales: Jean François Ondo
  • Ministre des Eaux et Forêts: Léonard Badinga
  • Ministre de l’Economie Nationale: André Gustave Anguilé
  • Ministre de la Fonction Publique: Edouard Adjomo
  • Ministre de l’Information: Eugène Amogho
  • Ministre de l’Intérieur: Albert Yambangoye
  • Ministre du Travail: Pierre Auguste Avaro
  • Ministre des Travaux publics: Vincent de Paul Nyonda
  • Ministre des Affaires Etrangères (UDSG): Jean Hilare Aubame
  • Ministre de la Santé publique (UDSG): Etienne Boungougou
  • Ministre de l’Agriculture (UDSG): Yves Evouna
  • Ministre de l’Education nationale (UDSG): Jean Marc Ekoh
  • Ministre des Finances (UDSG): François Meye 

De 1967 à 2009, il est dirigé par un même président, Omar Bongo, qui bénéficie de l’exploitation des diverses ressources naturelles du pays. 

Après la disparition d’Omar Bongo Ondimba en 2009, 

Rose Francine Rogombé, née le  à Lambaréné et morte le  à Paris, était une juriste et femme d’État gabonaise, membre du Parti démocratique gabonais.

Elle était présidente du Sénat entre 2009 et 2015 et, à ce titre, a exercé les fonctions de présidente de la République par intérim de juin à octobre 2009 à la suite du décès d’Omar Bongo Ondimba.

Ali Bongo Ondimba devient Président de la République après des élections au suffrage universel. Fonction qu’il occupe à ce jour.