Marc-Louis Ropivia, né en 1951 à Port-Gentil, est un géographe, universitaire et homme politique gabonais.

Ancien ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

En 1993, il fonde le Centre d’études et de recherches en géosciences politiques et prospective de l’Afrique subsaharienne (CERGEP).

Il est depuis 2004 professeur titulaire au département de géographie de l’Université Omar-Bongo à Libreville.

Il est depuis mars 2013, Recteur de l’Université Omar Bongo.

Vincent de Paul Nyonda
Vincent de Paul Nyonda (1918-1995) est un écrivain et homme politique gabonais.

Plusieurs fois ministre sous la présidence de Léon Mba, Vincent de Paul Nyonda fut emprisonné par Omar Bongo avant d’être exilé en province. C’est durant son exil intérieur qu’il découvrit l’écriture et qu’il se consacra au théâtre. Après avoir assisté à la représentation d’une de ses pièces, Joséphine Djabs convainquit, dit-on, son mari d’autoriser Vincent de Paul Nyonda à revenir à Libreville. Ayant renoncé à toute activité politique, il put y monter un certain nombre de pièces de théâtre qui firent de lui l’auteur gabonais le plus populaire.

Un prix littéraire africain porte son nom.

Justine Mintsa
Justine Mintsa fille d’un instituteur, est née dans la province du Woleu Ntem et plus précisément à Oyem, au Gabon le 9 avril 1957. Son mari fut le premier recteur de l’université des sciences et techniques de Makosu (située dans la province du Haut-Ogooué), socle anthropologique au sein duquel se déroule son roman intitulé Un seul tournant Makosu. Enseignante de la langue anglaise à l’Université Omar Bongo de Libreville depuis février 1978, Elle est maître assistante ( 1997) à la Faculté des lettres et des sciences humaines. Cette romancière a occupée les fonctions de directrice de la troupe théâtrale Wolespeare et de la revue Wawe du département d’anglais et surtout de directrice générale de la culture au ministère de la culture de son pays. Elle est considérée par certains critiques comme une diva des lettres gabonaises au féminin. « On lui sait gré d’avoir forcé les portes des éditions Gallimard et d’avoir montré la voie à la postérité » (Grégoire Biyogo, Corpus des corpus, Paris, l’Harmattan, 2011). Elle est l’auteur de plusieurs œuvres dont une consacrée à la jeunesse. A partir de 1996, et ce pendant plusieurs années elle a présidée l’Union Des Ecrivains Gabonais ( UDEG).
El Hadj Omar Bongo Ondimba

El Hadj Omar Bongo Ondimba, plus connu sous le nom d’Omar Bongo, né Albert-Bernard Bongo le 30 décembre 1935 à Lewaï et mort le 8 juin 2009 à Barcelone, est le deuxième président de la République gabonaise, du 2 décembre 1967 à sa mort.

Sylvie Ntsame

Sylvie Ntsame est une romancière gabonaise très active. Réélue en Septembre 2009 à la tête de l’Union Des Ecrivains Gabonais, elle a ouvert en janvier 2010 sa propre maison d’éditions : Les Editions NTSAME.

ÉRIC DODO BOUNGUENDZA

Eric DODO BOUNGUENDZA est né le 25 mars 1962 à Oyem (Gabon). Il vit le jour lors des services exercés par son père Jean Arsène BOUNGUENDZA, comme Sous-préfet de Medouneu et de son grand-père, MOUDJIEGOU François Xavier, comme Préfet de la région du Woleu-Ntem.