Chine

 La Chine est un pays très peuplé d’Asie de l’est. Son territoire immense présente des paysages variés :

prairies, déserts, montagnes, lacs, rivières et plus de 14 000 km de littoral.

Pékin, la capitale à l’architecture moderne, conserve également des sites historiques, comme le palais de la Cité interdite et la place Tian Anmen.

Shanghaï est l’un des plus grands centres financiers mondiaux et comporte de nombreux gratte-ciels. L’emblématique Grande Muraille de Chine partage le nord du pays d’est en ouest.

Devise : Yuan Tendances
Superficie : 9,597 millions km²
Population : 1,386 milliard (2017) Banque mondiale

Quels sont les documents nécessaires pour un visa d’affaire pour la Chine
  1. 1 / BON DE COMMANDE: Visa Chine affaires (visa M/F) …
  2. 2 / FORMULAIRE: Visa Chine. …
  3. 3 / PHOTO D’IDENTITE: …
  4. 4 / PASSEPORT: …
  5. 5 / COPIE DU PASSEPORT et DES DERNIERS VISAS CHINOIS: …
  6. 6 / LETTRE D’INVITATION: …
  7. 7 / BILLET D’AVION:
Conditions à remplir pour obtenir votre visa pour la Chine

Entrer et quitter le territoire avec au moins deux autres personnes en même temps.

Fournir un scan de votre passeport valide encore au moins six mois après la date de sortie du territoire.

Fournir une preuve de réservation d’hôtel pour l’intégralité du séjour.

Les visas chinois 

Les étrangers qui visitent la Chine doivent généralement obtenir un visa avant d’entrer dans le pays, sauf en cas de circonstances particulières permettant l’entrée sans visa. La Chine délivre plusieurs types de visas à des fins diverses.

Les visas chinois se divisent en deux catégories : les visas ordinaires et les visas diplomatiques. Le visa ordinaire se compose de plusieurs types, qui sont respectivement marqués comme L, F, M, Z, X1, X2, C, J1, J2, G, D, Q1, Q2, S1, S2 et R. Les régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao ont des procédures distinctes d’immigration et de visa.

Ici, nous fournissons des détails sur tous les différents types de visas et leurs applications et utilisations autorisées. Les résumés du Visa Z, le principal visa de travail de la Chine, et le Visa M, le visa d’affaires de la Chine, ainsi que la documentation requise pour les deux sont également fournis.

Visa L – Visa touristique

Le visa L est délivré aux étrangers qui entrent temporairement en Chine pour le tourisme. Les visas touristiques sont généralement offerts en entrée simple, en entrée double ou en entrée multiple avec des durées de séjour allant de 30 jours à 90 jours. Les citoyens des États-Unis et du Canada peuvent être admissibles aux visas L à entrées multiples valides pour 10 ans.

Pour ceux qui souhaitent voyager au Tibet, un avis d’approbation du Bureau du tourisme Chinois du Tibet est nécessaire pour demander un visa touristique.

Visa F – Visa de visite non-commerciale

Le visa F est délivré aux étrangers qui sont invités en Chine à des fins non commerciales, telles que la recherche, les séminaires et les échanges culturels. Le visa F couvrait auparavant une série d’activités commerciales lorsqu’il était connu sous le nom de visa d’affaires de la Chine, avant d’être remplacé par le visa M. Des visas à entrée unique et à double entrée sont disponibles. Les durées de séjour varient généralement de 30 jours à 90 jours.

Visa M – Visa d’affaires

Le visa M est délivré aux étrangers qui visitent la Chine à des fins commerciales. Il convient aux étrangers qui sont envoyés en Chine par leur employeur étranger, mais qui y passent moins de six mois dans l’année et ne sont ni employés ni rémunérés par une entité domiciliée en Chine. Plus d’informations sur le visa M peuvent être trouvés ci-dessous.

Visa Z – Visa de travail

Le visa Z est délivré aux étrangers qui occupent un emploi en Chine et aux membres de leur famille qui les accompagnent. Le visa Z est le type de visa le plus couramment utilisé par les étrangers travaillant en Chine. Plus d’informations sur le Visa Z peuvent être trouvés ci-dessous.

Visa X – Visa d’étudiant

Le visa X est délivré aux étrangers qui viennent en Chine pour des études ou des travaux de recherche. Bien que les titulaires de visas X n’aient pas de droits de travailler en Chine, ils peuvent être en mesure d’effectuer des stages s’ils sont autorisés par leur établissement d’enseignement et d’autres autorités compétentes.

Le visa X1 est délivré aux étudiants dont la période d’étude est supérieure à 180 jours.

Le visa X2 est délivré aux étudiants qui ont l’intention d’étudier pendant moins de 180 jours.

Visa C – Visa de membre d’équipage

Le visa C est délivré aux membres d’équipage participant aux missions internationales d’aviation, de navigation et de transport terrestre, ainsi qu’aux membres de leur famille qui les accompagnent.

Visa J – Visa de journaliste

Le visa J est délivré aux journalistes étrangers qui travaillent en Chine de manière temporaire ou permanente.

Le visa J-1 est délivré aux journalistes étrangers postés en Chine depuis au moins un an.

Le visa J-2 est délivré aux journalistes étrangers qui sont en mission d’entretien temporaire en Chine pour une durée maximale de 30 jours.

Visa G – Visa de transit

Le Visa G est délivré aux étrangers qui transitent par la Chine. Étant donné que le coût et la procédure de demande pour obtenir un visa G sont similaires à l’obtention d’un visa L, les voyageurs ont tendance à opter pour un visa L plutôt qu’un visa G. Plusieurs villes en Chine offrent également des exemptions de visa pour les voyageurs en transit.

Visa D – Visa de résidence

Le visa D est délivré aux étrangers qui prévoient de vivre en Chine de manière permanente. Ce visa est également connu comme “la green card chinoise”, et est notoirement difficile à acquérir.

Visa Q – Visa de visite familiale / personnelle

Le visa Q est délivré aux étrangers qui visitent des membres de la famille de citoyens chinois et aux étrangers qui sont des conjoints de citoyens chinois, y compris ceux qui ont l’intention de se rendre en Chine à des fins personnelles, y compris des familles d’accueil.

Le visa Q1 est délivré aux membres de la famille des citoyens chinois ou des résidents permanents de Chine qui ont l’intention de rester en Chine plus de 180 jours. Le visa Q1 a une seule entrée. Dès son entrée, le titulaire doit demander un permis de séjour dans les 30 jours.

Le visa Q2 est délivré aux membres de la famille des citoyens chinois ou des résidents permanents de la Chine qui ont l’intention de visiter la Chine temporairement. Le visa Q2 peut être à entrées multiples, et valable jusqu’à 10 ans pour les citoyens américains et canadiens, avec un séjour pouvant aller jusqu’à 180 jours par visite.

Visa S – Parents d’étrangers

Le visa S est délivré aux parents d’étrangers qui travaillent ou étudient en Chine. C’est l’équivalent du Visa Q pour la famille des étrangers vivant en Chine à long terme.

Le visa S1 est délivré pour un séjour de plus de 180 jours. Le visa S1 a une seule entrée, et les titulaires doivent demander un permis de séjour dans les 30 jours de l’entrée.

Le visa S2 est délivré pour un séjour de 180 jours ou moins. Le visa S2 peut être à entrées multiples, et valable jusqu’à 10 ans pour les citoyens américains et canadiens, avec un séjour jusqu’à 180 jours par visite.

Visa R – Personnes hautement qualifiées

Le visa R est délivré à des personnes hautement qualifiées dont les compétences sont requises d’urgence en Chine. Cela fait référence aux talents de niveau A selon le nouveau système de classification des permis de travail à plusieurs niveaux de la Chine.

Visa diplomatique et de service

Délivré aux représentants du gouvernement étranger et au personnel des missions diplomatiques et des Nations Unies qui se rendent en Chine pour des missions officielles ou d’accréditation.

À propos du visa Z

Le Visa Z, également connu sous le nom de visa de travail, est délivré aux étrangers employés par une société domiciliée en Chine.

Les visas Z sont délivrés avant l’entrée en Chine sur présentation de pièces justificatives par l’employeur et les ministères concernés. À son arrivée, le titulaire du visa Z doit alors obtenir un permis de travail et de résidence. Lors de la demande de permis de travail, la licence d’exploitation de l’employeur, le certificat du code d’organisation, le certificat d’enregistrement fiscal et le certificat d’approbation de la FIE (si l’employeur est étranger) doivent être fournis, entre autres documents requis.

Lorsqu’un étranger change d’emploi mais continue à détenir un permis de travail valide, il peut entreprendre une procédure de « changement d’employeur » auprès du gouvernement pour renouveler le permis de travail. La procédure de renouvellement peut varier d’une ville à l’autre. À Shanghai, la documentation principale requise pour une telle application comprend :

  • Deux copies du formulaire de demande d’emploi étranger
  • Une lettre de libération de l’employeur précédent (si l’étranger est transféré à Shanghai d’une autre ville, une preuve de délocalisation / annulation de permis de travail doit être fournie par le gouvernement)
  • Permis d’entreprise valide, certificat de code d’organisation, certificat d’approbation de la FIE (si l’employeur est étranger) du nouvel employeur
  • Un curriculum vitae en chinois, y compris le plus haut diplôme universitaire obtenu et une expérience de travail complète
  • Certificat de qualification professionnelle ou preuve d’expérience professionnelle antérieure (délivrée par un employeur précédent) liée au nouvel emploi
    Qualifications académiques
  • Contrat de travail avec le nouvel employeur
  • Le permis de travail actuel
  • Passeport en cours de validité, permis de séjour et permis de travail de l’employeur
  • Trois photos d’identité
  • Autres documents requis par le gouvernement

À propos du visa M

Le visa M, ou visa d’affaires, a été introduit en 2013. Avant l’introduction du visa M, le visa F était connu comme le visa d’affaires de la Chine.

Ceux qui cherchent un visa M doivent être invités dans le pays à des fins commerciales par une société basée en Chine. Le visa M est idéal pour les étrangers qui visitent la Chine fréquemment pour de courts voyages d’affaires.

Le visa est délivré pour une période allant d’un mois à un an. Cela peut être prolongé dans certaines conditions. Des visas à entrée unique, à double entrée et à entrées multiples sont disponibles. Les candidats des États-Unis et du Canada peuvent obtenir un visa M valable jusqu’à 10 ans.

La documentation requise pour demander un visa M est :

  • Passeport, accompagné d’une photocopie de la page de nom
  • Le formulaire de demande de visa dûment rempli
  • Une photo passeport récente
  • Lettre d’invitation d’une entreprise chinoise basée en Chine
  • Soumission du formulaire de demande de service Visa

D’autres informations et documents peuvent être exigés selon le pays d’origine du demandeur, l’endroit où la demande est faite et l’endroit où le demandeur a l’intention de se rendre.

Il est conseillé aux visiteurs potentiels en Chine de contacter leur ambassade ou leur consulat chinois local et d’obtenir des conseils professionnels lorsqu’ils traitent des procédures relatives aux visas, car les exigences peuvent différer au cas par cas.

Réglementation douanière en Chine

 Entrée sur le territoire chinois

Les touristes doivent remplir un formulaire de déclaration de bagages en deux exemplaires, en remettre l’original à la douane, et en conserver la copie, qui leur sera demandée à leur sortie du territoire.

Les marchandises achetées dans lesmagasins duty free des aéroports sont admises, qu’il s’agisse de nourriture, d’alcool (à raison de deux bouteilles maximum) ou de cigarettes (deux cartouches maximum). Les montres, radios, magnétophones, appareils photo, caméscopes et articles similaires peuvent être emportés en Chine pour un usage personnel, mais ne peuvent y être vendus.

Les cadeaux destinés aux proches ou aux amis doivent être déclarés, de même que tout objet transporté au nom d’une tierce personne.

Le montant d’argent que les voyageurs peuvent emporter avec eux n’est pas limité, qu’il s’agisse de devises étrangères, de chèques de voyage ou de Renminbi.

Les articles suivants sont interdit à l’import :

  • les armes, munitions et explosifs de toutes sortes.
  • les émetteurs-récepteurs radio, les Renminbi (la monnaie chinoise) en espèces.
  • les manuscrits, imprimés, films, photographies, disques, films cinématographiques, cassettes, vidéos, etc. préjudiciables à la politique économique, culturelle et ethnique de la Chine.
  • les substances toxiques et drogues provoquant une accoutumance, telles que l’opium, la morphine, l’héroïne, etc.
  • les animaux, plantes et produits porteurs de bactéries ou d’insectes.
  • Des animaux, plantes et produits dérivés infectés ou transportant des germes et des insectes.
  • les denrées alimentaires nuisibles à la santé, provenant de régions touchées par des épidémies.
  • tout autre article dont l’importation est interdite par les règlementations promulguées par l’État Chinois.

Sortie du territoire

Lors de leur sortie du territoire chinois, les voyageurs doivent présenter aux autorités douanières leur copie du un deuxième formulaire de déclaration de bagages. Les personnes voyageant en bateau sont exemptées de ces formalités. Les articles achetés en chine avec de la monnaie chinoise convertie en monnaie étrangère peuvent être saisis : ils vous seront envoyés par la poste une fois que vous aurez présenté des reçus au contrôle de douane. Dans les villes où il n’y a pas de bureau de douane, cette opération peut être réalisée par l’intermédiaire du magasin de l’amitié local.

Les produits suivants sont interdits à l’export :

  • les armes, munitions et explosifs de toutes sortes.
  • les émetteurs-récepteurs radio
  • les Renminbi (la monnaie chinoise) en espèces, de même que les titres étrangers négociables en Renminbi.
  • les devises, billets étrangers ou projets non ratifiés.
  • les manuscrits, imprimés, films, photographies, disques, films cinématographiques, cassettes, videos d’enregistrement, etc. préjudiciables à la politique économique, culturelle et ethnique de la Chine.
  • les livres rares, et les pièces d’archéologie ou objets anciens non munis d’une autorisation d’exportation.
  • les animaux plantes et semences rares ou en voie de disparition.
  • les métaux précieux, perles et bijoux rares (les objets déclarés en douane sont exemptés).
  • tout autre article dont l’exportation est interdite par les réglementations promulguées par l’État Chinois.

Règlementation douanière

Règlementation douanière pour les personnes quittant le territoire chinois

  • Les personnes ayant sur elles plus de 20 000 RMB en espèces ou l’équivalent de cette somme dans une autre devise (plus de 5 000 USD ou plus de 3 500 EUR) doivent effectuer une déclaration auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur.
  • Les personnes transportant des métaux précieux (or, argent, etc.) doivent effectuer une déclaration auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur.
  • Les personnes transportant des antiquités, des animaux en voie de disparition, des plantes et/ou des produits susceptibles d’être contaminés, doivent effectuer une déclaration auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur.
  • Les personnes transportant des émetteurs-récepteurs radio ou des dispositifs de sécurité de communication doivent effectuer une déclaration auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur.
  • Les personnes transportant d’autres articles visés par des restrictions ou une interdiction de sortie du territoire chinois doivent effectuer une déclaration auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur.
  • Les personnes transportant des marchandises, des échantillons ou des articles publicitaires doivent effectuer une déclaration auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur.

Réglementation douanière (pour les personnes entrant sur le territoire chinois

  • Les personnes transportant des articles à usage personnel d’une valeur de plus de 5 000 RMB chacun, tels que des appareils photo, des caméscopes ou des ordinateurs portables, avec lesquels ils repartiront au moment de quitter la Chine, sont tenus de remplir un formulaire de déclaration en double exemplaire. Une copie de cette déclaration devra être présentée aux autorités douanières au moment de la sortie du territoire chinois.
  • Les personnes résidant en Chine sont autorisées à entrer en Chine avec des articles en franchise de droits pour un usage personnel d’une valeur maximale de 5 000 RMB. Les autorités douanières percevront une taxe si la valeur correspond aux articles dépasse la limite autorisée d’achats de produits duty-free.
  • Les personnes ne résidant pas en Chine sont autorisées à entrer en Chine avec des articles en franchise de droits, qu’ils ne remporteront pas avec eux à leur départ d’une valeur maximale de 2. 000 RMB. Les autorités douanières percevront une taxe si la valeur correspondant aux articles dépasse la limite autorisée de produits duty-free.
  • Les limites imposées aux marchandises détaxées introduites en Chine sont les suivantes : 1 500 ml de boissons alcoolisées (à teneur en alcool de 12% ou plus) 400 cigarettes (deux cartouches) ou 100 cigares ou 500 grammes de tabac à rouler. Les autorités douanières percevront une taxe si la valeur correspondant aux articles dépassent la limite autorisée d’achats de produits duty-free.
  • Les personnes ayant sur elles plus de 20 000 RMB en espèces ou l’équivalent de cette somme dans une autre devise (plus de 5 000 USD ou plus de 3 500 EUR) doivent effectuer une déclaration en double exemplaire auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur. Une copie de cette déclaration visée par les autorités douanes devra être présentée à la douane au moment de quitter le territoire chinois.
  • Les personnes transportant des animaux, des plantes, des micro-organismes, des produits organiques, des tissus humains, du sang ou des produits sanguins doivent effectuer une déclaration auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur.
  • Les personnes transportant des émetteurs-récepteurs radio ou des dispositifs de sécurité de communication doivent effectuer une déclaration auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur.
  • Les personnes transportant des articles visés par des restrictions ou une interdiction d’entrée sur le territoire chinois doivent effectuer une déclaration auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur.
  • Les personnes transportant des marchandises, des échantillons ou des articles publicitaires doivent effectuer une déclaration auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur.
  • Les personness expédiant des bagages non accompagnés doivent effectuer une déclaration auprès de la douane, conformément à la réglementation en vigueur.

 

Vivre et travailler en Chine : les conseils d’un expert

La Chine offre aujourd’hui des opportunités professionnelles et personnelles uniques. Beaucoup de gens l’ont compris et décident de s’y installer pour plusieurs années, parfois seul, parfois avec toute leur famille.

Pour réussir ce changement d’environnement et embrasser le style de vie chinois, voici quelques conseils :

Étudier la culture du pays avant le départ

Ce conseil est valable pour n’importe quel pays. Vous devez vous informer sur les particularités culturelles de la Chine afin d’éviter les pièges culturels, les incompréhensions et les malentendus. Bien sûr, vous ferez des erreurs mais les Chinois apprécieront vos efforts pour respecter et comprendre leur culture. Notamment dans la sphère du business. Les règles de la négociation en Chine sont différentes. Les Chinois aiment prendre leur temps. La négociation a pour but de créer un lien de confiance et de respect mutuel entre les deux parties. Il vous faudra vous adapter aux longs diners, au karaoké et à l’art d’offrir un cadeau convenable. Par exemple, n’offrez jamais de montres : elles représentent la mort en Chine !

Apprendre la langue

Apprendre le mandarin peut vous sembler difficile, mais apportera énormément à votre vie professionnelle et personnelle en Chine. En effet, c’est un moyen essentiel pour s’intégrer et pour gagner le respect de vos collègues chinois. Cela vous permettra aussi de lier des amitiés enrichissantes avec des Chinois. S’entourer d’un groupe d’expatriés Même si vous adorez la Chine, son peuple et sa culture, votre pays d’origine vous manquera, surtout si vous êtes installé là-bas pour une longue durée. Il est donc conseillé de participer à des activités organisées par des groupes d’expatriés. Ceux-ci sont très actifs sur les réseaux sociaux. La clé est de trouver une harmonie entre votre culture et celle de votre pays d’accueil, la Chine. Connaitre le coût de la vie Shanghai a été récemment nommée la ville la plus cher d’Asie pour les expatriés. Cependant, les transports y sont peu chers (0,57 centimes le ticket de métro en moyenne, 1,85€ le trajet minimum en taxi en journée), tout comme la nourriture si vous vous adapté à la nourriture locale. A part à Shanghai, Pékin ou Hong-Kong, vous pouvez trouver un logement équipé et correct pour 200€ par mois. Globalement, la vie en Chine est moins chère qu’en Europe. En revanche il faut bien se renseigner sur les coûts des assurances, écoles, santé, qui peuvent vite devenir très élevés. La position d’expatrié en Chine aujourd’hui Généralement, les expatriés ont un salaire plus élevé qu’un Chinois au même poste ainsi que de nombreux avantages : logement de fonction, couverture médicale et frais de scolarité pour leurs enfants payés par l’entreprise. Cependant, de plus en plus d’étrangers sont embauchés sous contrat de travail local, et travaillent dans les mêmes conditions qu’un employé chinois.Sous contrat local, vos jours de vacances, vos horaires de travail seront donc les mêmes qu’un employé chinois.La fiscalité n’est pas la même selon un contrat d’expatrié ou un contrat local. Elle reste néanmoins avantageuse pour un ressortissant français grâce à un accord bilatéral entre la France et la Chine. Il est donc important de négocier la nature de votre contrat de travail et de vous préparer à un changement de style de vie.

 Les formalités avant le départ

Avant de partir en Chine, vous devez obtenir une pré-inscription de l’établissement qui vous intéresse. Faites votre choix dès à présent avec la liste des universités chinoises qui accueillent des étudiants étrangers.  Depuis 2008, la Chine propose un système d’inscription en ligne pour les étudiants étrangers. Il s’agit de CUCAS. L’université de votre candidature vous enverra, à partir de cette interface, une « notification d’admission » en retour si vous êtes accepté. Cette procédure est souvent longue, faites attention au délai.  Une fois cette première démarche établie, vous devez obtenir un visa « F ». Pour cela, rendez-vous à l’ambassade ou au consultat de Chine avec votre passeport valide pour faire un dépôt de demande. Vous devrez également avoir avec vous la notification d’admission et le formulaire JW201/JW202. Si vous désirez partir plus de 6 mois, il vous faudra le visa d’étudiant « X ». Attention, il n’est valide que pendant 30 jours après votre arrivée. Vous devrez donc demander un permis de résidence pendant ces 30 jours auprès du Beijing Municipal Public Security Bureau pour obtenir un statut légal.   Financer ses études en Chine Pour les étudiants expatriés, il existe une multitude de bouses pour financer vos études. Les bourses chinoises Les étudiants français qui veulent partir étudier en Chine doivent s’adresser au “China ScolarShip Council” (CSC) pour peut être avoir une bourse. Pour obtenir une bourse chinoise, un certain niveau de chinois est requis.

  • Bourse de Benke – 4 années maximum
  • Bourse de Master – 2 ou 3 années
  • Bourse de doctorat – 3 années au maximum
  • Bourse de perfectionnement moyen – 1 ou 2 années
  • Bourse de perfectionnement supérieur – pour les étudiants qui souhaitent faire des recherches en Chine sou la direction d’un enseignant (1 à 2 années)
  • Bourse Grande Muraille – offertes à l’UNESCO pour des étudiants en perfectionnement moyen ou supérieur. Mêmes conditions d’obtention que pour les bourses de perfectionnement moyen et supérieur.
  • Bourse d’excellence – elle s’adresse à des étudiants ayant fini ou sur le point de terminer un programme d’études en Chine, et ayant obtenu un master ou un doctorat.
  • Bourse HSK – pour les étudiants ayant obtenu un score excellent au test HSK
  • Programme de recherche culturelle

Les bourses françaises

  • Les bourses bilatérales – accordées par le Ministère français des Affaires Étrangères & par le gouvernement chinois
  • Les bourses Lavoisier – accordées par le Ministère française des Affaires étrangères
  • Cotutelles de thèse –  soutien au thèse en cotutelle
  • Centre de recherche français à l’étranger 

Les formations Il existe environ 2000 établissements d’enseignement supérieur chinois, qui utilisent le même système de formations qu’en France. Votre séjour d’études peut donc correspondre à différents cursus :

  • le bac+2 (dazhuan)
  • la licence (dazhuan)
  • le bac+4 (benke)
  • le master (shuoshi)
  • le doctorat (boshi)

La santé en Chine Pour pouvoir étudier en Chine, il faut obligatoirement être couvert par une assurance santé. Elle vous permettra de payer vos frais de santé. Estimez devoir donner en moyenne 90 euros chaque semestre aux assurances santé chinoises. Il vous sera cependant difficile de vous assurer de leur sérieux, surtout si vous maîtrisez mal le chinois. Il vaut donc mieux prendre une assurance privé française qui vous couvre à l’international avec un contrat dont vous connaîtrez parfaitement les termes. Les examens à faire avant de partir étudier en Chine Tous les étudiants souhaitant faire leurs études en Chine doivent passer quelques examens médicaux avant de partir:

  • Électrocardiogramme
  • Radio des poumons
  • Prise de sang

Ces examens valable 6 mois. Au delà, vous êtes obligé de les repasser par mesure de sécurité. Pour finir, quelques obligations à respecter: protégez-vous des moustiques, ne buvez pas l’eau du robinet et faites bien cuire vos aliments. On est jamais trop prudent, même lorsque l’on vit une aventure aussi extraordinaire comme cela.  Trouver un logement en Chine Sur le campus Le logement universitaire est très différent selon les établissements. Cela va du petit appartement confortable à la petite chambre à partager avec un quelqu’un. Le prix de ces logements est indiqué sur la page du programme de votre université. Le paiement se fait tout les mois ou par semestre (dans ce cas, on vous propose souvent une réduction.)
Certains logements universitaires fournissent les draps et les matelas, mais ce n’est pas la majorité. Prévoyez le budget pour les acheter une fois sur place ou prenez les vôtres dans votre valise. Location d’un appartement privé Vous pourrez chercher un appartement en colocation ou seul. À Shanghai par exemple, là où les loyers sont les plus élevés, vous aurez un appartement de 40m² environ pour 300 euros. L‘hébergement chez l’habitant est très règlementé en Chine. En effet, si vous vivez chez quelqu’un, cette personne doit vous « déclarer » pour être en règle, sinon c’est interdit.