50 auteurs gabonais de 1960 à 2010

 

Publié aux éditions Dagan en 2013, «50 figures de la littérature gabonaise de 1960 à 2010» met en lumière une cinquantaine de personnalités de l’espace littéraire national. Alors que le livre gabonais a fait sa rentrée à Paris, le 12 septembre dernier, coup d’œil sur cet ouvrage de vulgarisation.

 

 

La mort de Guykafi

Vincent de Paul Nyonda

 

Ces pièces de Vincent de Paul Nyonda jettent les bases du Théâtre gabonais, un théâtre riche si l’on en juge par la diversité des thèmes abordés dans les limites d’un même genre. De la légende à la peinture de moeurs, en passant par la fresque historique, Vincent de Paul Nyonda met en scène avec autant de succès le  » Guerrier des Guerriers « , Guykafi, incarnation des valeurs éternelles africaines, Mabourou, anti-héros, dépravé, mais finalement repentant, De Brazza, champion de la colonisation… A travers ces figures et ces caractères, un théâtre neuf cherche ses voies.

 

 

Ce soir, je fermerai la porte

Edna MEREY APINDA

 

Tout a commencé ce jour où Gigi le voisin m’a vue descendre de la voiture de Célestin. Pensez-vous, le type est allé tout droit raconter la chose à maman. Elle n’en a pas dormi de la nuit. Dans son sommeil, elle a dû se répéter : « Dis-moi Nathalie que cet homme est le papa d’une de tes amies. » Il avait 47 ans et j’en étais amoureuse. Il me gâtait. Nous passions parfois des week-ends à Libreville. Il fallait que je trouve un mensonge à sortir à maman.

 

 

Le mystère de Rose

Roman de Eric Joel BEKELE

 

Ce roman nous entraîne dans les dédales de notre conscience. Énigmatique, aux limites de l’ésotérisme, il fait s’alterner et se confondre les dimensions du réel et de l’irréel. Éric Joël Békalé nous déroule ainsi une mosaïque qui nous fait progressivement glisser dans la confusion et l’interrogation. En effet, comment savoir qui, de Nguema ou de Rose, est un revenant ? Ce livre, aux accents initiatiques, est une porte ouverte sur un monde parallèle qui, en définitive, côtoie le nôtre…

 

 

Un seul tournant Makôsu

Roman de Justine MINTSA 

 

Pratique et pédagogique, cet ouvrage veut susciter le goût de la lecture et affiner le sens de l’analyse littéraire. Pour l’élève, le goût de la lecture naît quand il est suscité par le va-et-vient entre l’extrait de l’oeuvre et l’oeuvre complète. Le livre étudié de cette manière constitue une solide assise à la culture littéraire. Cet ouvrage est également une réflexion sur un roman d’une figure de la littérature gabonaise contemporaine.

 

 

MALÉDICTION

Roman de Sylvie Ntsame 

 

« Mon fils, Je suis heureux de t’annoncer que, comme l’a fait mon père, auparavant à mon endroit, je viens à mon tour de perpétuer la coutume, en t’épousant une femme. Sandrine est la fille de mon ami, le chef du village Zalan-ébele-wa, que tu connais d’ailleurs très bien. Les liens d’amitié qui nous nourissent depuis fort longtemps se devaient d’être renforcés par les liens du mariage. Etant mon fils aîné et n’ayant encore pas de femme, j’ai donc contracté cette union ».